Le château des étoiles

- Retour à la bibliographie 

Le château des étoiles

Lecture fut donnée du testament de Tycho Brahé :

« Ceci est mon  testament.

« Je nomme Jeppe mon exécuteur testamentaire.

« Mon corps ira vers les étoiles retrouver ceux qui m’ont abandonné, ma fille et mon frère aimé.

Tous mes biens iront à ma femme et à mes enfants après elle.

« Johannes Kepler recevra les manuscrits concernant mes mesures, calculs et notes astronomiques. Charge à lui de les publier et de publier les Tables rudophines. Il est tenu par un serment secret passé entre lui, moi et le Tout-Puissant. Je le considère comme mon héritier spirituel. Il est et restera un homme libre, quoi qu’il fasse.

« J’ai pu concevoir des systèmes et, bien qu’ils m’aient semblé absurdes, j’ai pu entrer dans leur logique étrangère à la raison absolue de l’expérience.  Pourtant, seuls le calcul et les mesures m’ont toujours sauvé. J’ai tenu résolument tout au long de ma vie  de savant à la logique de l’expérience et n’ai jamais rien accepté qui n’y fût soumis, malgré l’air du temps.

« Si je me suis trompé, mon erreur ne sera pas inutile, car j’aurai défendu la conception d’un univers où l’homme peut se sentir chez lui à la place essentielle.

« Si Dieu l’avait souhaité, j’aurais vécu bien plus et cherché l’infini. Mon système est terrestre car Dieu l’a voulu ainsi.

« Puisque je suis mortel, vivant et limité, je revendique un monde restreint à notre taille et, tant que l’éternité terrestre ne sera pas donnée ici-bas, j’exige un univers centré sur l’homme, où Dieu seul dépasse la mesure.

« Fait à Benatky au vingt-neuvième jour du mois de septembre de l’an de grâce mille six cent un.

« Tycho Brahé til Knudstrup og Maarslet.»
 

Pour ses funérailles, Tycho avait souhaité être revêtu de son armure de fer, afin de mieux lutter contre les météores.

- Vous comprenez, avait-il dit avec un sourire triste à Bolivetch peu de jours avant sa mort, je ne sais où je vais, mais ainsi j’irai sans trembler.